Pourquoi externaliser son système d’information vers un datacenter local ?

Par - Publié le Modifié le

L’enjeu de l’externalisation informatique est devenu majeur pour énormément d’entreprises, post Covid-19. Bien qu’il n’y ait pas de procédure normée à la mise en place d’un projet d’externalisation, qui vont définir le périmètre d’un projet d’externalisation.

L’enjeu de l’externalisation informatique est devenu majeur pour énormément d’entreprises, post Covid-19.

Bien qu’il n’y ait pas de procédure normée à la mise en place d’un projet d’externalisation, c’est un ensemble de critères liés à l’hébergement, à la sécurité des données, aux conditions d’accès ou encore aux bonnes pratiques en matière d’hébergement, qui vont définir le périmètre d’un projet d’externalisation informatique.

Toute la finalité de l’opération étant de déplacer son informatique dans un nouvel environnement, externalisé à son entreprise et pouvant offrir des perspectives d’évolution, de sécurité, de mise à jour et de maintenance à plus ou moins longue échéance.

 

Pourquoi l’externalisation informatique est devenue une étape incontournable dans la vie des PME ?

 

  • Les problématiques liées au recrutement de profils compétents

Il est de plus en plus délicat de gérer la totalité de ses infrastructures on-premise. La complexité des services informatiques et la difficulté de stabiliser une architecture informatique, même pour une organisation composée d’une dizaine d’individus, peut s’avérer être un défi de taille.

C’est pourquoi dans une logique de maintien de son infrastructure informatique on-premise, il est nécessaire d’avoir recours à des profils d’individus multi-compétences. Or ces profils sont rares, ce qui implique de la part des ressources humaines un travail spécifique de qualification pour recruter les bons profils.

La pénurie de profils multi-compétences sur le marché de l’emploi constitue donc l’une des premières explications pour laquelle une entreprise va se tourner vers l’externalisation informatique. Il sera plus simple de déporter la gestion de son informatique vers un prestataire spécialisé. Par ailleurs, ce frein au maintien de l’informatique au sein de l’entreprise représente un poids financier conséquent en plus d’être une contrainte de recrutement.

 

  • L’externalisation informatique permet de couvrir tous les besoins, du conseil jusqu’à la mise en place opérationnelle

Fréquemment lorsqu’une entreprise passe les portes d’un datacenter pour y faire héberger une partie de son système d’information, elle finit par déléguer de manière plus large la gestion de ses infrastructures et de ses services informatiques que ce qui était prévue initialement.

Et l’explication en est relativement simple. Pourquoi garder à charge une partie des serveurs, des machines virtuelles ou des solutions métiers lorsqu’un hébergeur peut le proposer avec un haut niveau de sécurité, de garantie et d’assurance dont le coût potentiel si l’entreprise devait le porter seule, serait bien trop élevé ?

L’ensemble [infrastructures – conseil – support – solutions informatiques proposées] est accessible en un même point. En externalisant, une entreprise se déleste de la difficulté technique et de la sécurité pour entrer dans une relation de conseil où elle pourra faire évoluer son informatique avec l’évolution de ses activités.

Elle pourra accéder en autres à des services de migration pour une architecture logicielle complète, de maintien en conditions opérationnelles de ses infrastructures, de sauvegardes externalisées, de mise en place de plan de reprise d’activité, de salles serveurs dédiées, certifiées HDS ou PCI DSS selon le secteur d’activité.

Côté réseaux électrique, internet et télécom, l’externalisation informatique permet à une entreprise d’accéder à des débits sécurisés à fortes volumétries, sans risque de coupure grâce à la redondance des liens mis en place par le Datacenter. Il en va de même pour la sécurité des accès physiques et qui fait partie intégrante des offres proposées par les datacenter : caméra, codes d’accès par empreinte digitale, détecteur de mouvement, détecteur d’incendie, télésurveillance 24h/7j, autant de dispositifs onéreux à mettre en place pour une entreprise seule.

 

Comment choisir un datacenter de proximité et jouer la carte de l’externalisation informatique ?

 

  • La localisation géographique des données et leur accès

Avant de louer une baie informatique, il est important pour une société de savoir où seront localisées ses données. Cela est devenu une constante pour beaucoup d’entreprises qui dorénavant cherchent à garder un maximum de contrôle sur leurs données, leurs lieux d’hébergements et l’utilisation qui en sera faite.

Pour une entreprise, le meilleur moyen d’avoir une vue d’ensemble d’un site d’hébergement est de pouvoir se rendre sur place. La découverte du Datacenter, des infrastructures et des installations, la possibilité de constater les choix techniques réalisés en matière de sécurité ou le fait de rencontrer les équipes techniques présentent sur site, sont devenus des prérequis pour qu’une entreprise puisse confier la gestion de son matériel et de ses données informatiques.

 

  • Les équipes techniques, maillon central d’une bonne relation client

Les services techniques supports proposés, tout comme le niveau de conseil et d’accompagnement seront des éléments différentiant entre centres d’hébergement comparables.

Certains datacenters sont des zones d’hébergement secs qui ne proposent pas forcément des services support poussés et de gestes de proximité, pourtant nécessaires à tout projet d’externalisation matériel et logiciel.

C’est donc la relation de confiance entre le centre d’hébergement, son personnel et le client qui se créée par l’intermédiaire des équipes support sur place. La compréhension des missions, des contraintes et des objectifs propres à chacun, bien qu’implicite parfois, reste fondamentale et ne doit pas être laissé au hasard. C’est ce qui va permettre par exemple de mieux appréhender le niveau de sécurité des installations annoncé par le Datacenter et celui effectivement délivré au client par ailleurs.

 

  • Identifier le Datacenter qui saura répondre aux contraintes d’hébergement

Lorsque l’on s’apprête à externaliser ses serveurs vers un datacenter local, il faut pouvoir lever plusieurs interrogations, liées aux services fournis par l’hébergeur et leur adéquation avec le projet d’externalisation informatique.

  1. Le niveau de sûreté de l’infrastructure globale.
  2. La garantie d’assurance et de prise en charge en cas de perte de données, d’incident externe, etc.
  3. Le niveau d’assistance en cas de panne matériel ou sur des infrastructures.
  4. Le temps d’accès au centre d’hébergement et aux données qui y sont hébergées.
  5. Les contraintes d’utilisation et les obligations de confidentialité liées aux données, une fois hébergées.
  6. La disponibilité des services fournis par le Datacenter.
  7. Le niveau d’accompagnement et de conseil sur place.

 

Un Datacenter capable de proposer du conseil, des services et des technologies innovantes afin de coïncider avec l’évolution des usages de ses clients, lèvera a priori ces questions.

 

Louer une baie informatique sécurisée dans un datacenter local

 

Les Datacenter locaux tendent vers plus d’adaptabilité face aux offres des grands cloud providers

Face à la complexité des offres cloud majeures (Azure Cloud, GCP ou Amazon), difficiles d’approche tant d’un point de vue technique que tarifaire, les entreprises ont tendance à se rapprocher de prestataires de proximité.

Elles le font en raison d’une connaissance plus fine et transparente de leur facturation, rendue possible grâce aux hébergeurs de taille intermédiaire proposant une relation de conseil étroite avec leurs clients.

Ce rapprochement vers les cloud de proximité et donc les Datacenter locaux, trouve également son explication au travers du niveau de sécurité fourni, mesurable et transparent lui aussi. La possibilité de bénéficier d’un dimensionnement sur-mesure en étant éclairé dans ses choix par un chargé de compte.

Un datacenter local et de proximité, peut proposer ce niveau de transparence et d’accompagnement, car la personnalisation du contrat client y est la plus forte.

De même, le niveau de connaissance du fonctionnement des grands cloud au sein des Datacenters locaux s’est totalement transformé. Les ingénieurs et techniciens peuvent se former à leurs technologies et obtenir des certifications validant leurs compétences que cela soit chez d’Azure Cloud, GCP ou Amazon.

Cela permet d’offrir des services d’accompagnement sur ces environnements très complexes aux entreprises qui souhaiteraient aller aussi vers du cloud hybride ou multi-cloud par exemple. Ainsi, l’expertise technologique s’est elle aussi externalisée avec le temps en quelques sortes, vers des unités d’hébergements locales.

L’externalisation informatique amène donc des entreprises à se tourner vers des hébergeurs locaux disposant de profils aguerris sur ces technologies cloud. Et les problématiques adressées peuvent être très spécifiques : migrer vers le cloud public, déploiement de projet cloud, externalisation et gestion de bases de données, management d’environnement de cloud hybride, etc.

 

Même si la réponse du datacenter local et des services associés ne serait pas la seule, il reste important de considérer sous différents angles la problématique de maintenance et de suivi de son infrastructure. Que votre informatique soit hébergé chez un cloud provider ou chez vous (« on premises »), les questions liées à la gestion de son cycle de vie ne peuvent être écartée de l’équation.

L’apparition de datacenter locaux en capacité de proposer des offres d’hébergement et de services informatiques proches de celles des grands cloud, est une solution face à un besoin grandissant d’accompagnement et de conseil plus personnalisé.

 

 

« * » indique les champs nécessaires

Consentement RGPD*
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Partager l'actualité sur