La promesse du Multicloud va-t-elle au-delà de celle du Cloud Hybride ?

Par - Publié le Modifié le

Conçus sur la base de services propres au cloud privé et au cloud public, le multicloud et le cloud hybride sont deux organisations de l’informatique en nuage que plusieurs éléments rapprochent, sans pour autant servir les mêmes problématiques techniques.

Le multicloud et le cloud hybride peuvent répondre à des stratégies complexes d’organisation de services IT, là où seul un cloud privé ou un cloud public, ne pourra pas couvrir tous les besoins. Un obstacle rencontré de plus en plus par des DSI cherchant des solutions à des besoins métiers spécifiques, capables de répondre à des impératifs techniques et business.

Une plateforme cloud de type hybride, est une alternative pour des projets d’hébergement nécessitant de s’appuyer sur une architecture à mi-chemin entre des environnements de cloud privé et de cloud public. Les entreprises avançant vers une transition de leur modèle d’hébergement applicatif organisé en cloud hybride, sont de plus en plus nombreuses, là où d’autres se tournent vers un modèle multicloud pour l’organisation de leur ressources et la consommation de services hébergés.

 

Multicloud et Cloud Hybride : redonner de la flexibilité à la DSI

Le multicloud et le cloud hybride sont deux approches visant des bénéfices d’usages plutôt proches, mais qui partent d’une conception différente dans l’organisation des ressources et de l’utilisation de services hébergés (point que nous abordons plus loin dans cet article).

Parmi les objectifs communément recherchés par ces deux approches, la possibilité de redonner plus de flexibilité dans les rôles tenus par une DSI d’entreprise.
Une plateforme hybride, au travers des fonctionnalités de déploiement natives au cloud public, va permettre à une équipe IT l’installation autonome d’applications métiers (CRM, RH, Comptabilité, etc.), ainsi que la possibilité de conserver sur un cloud privé des applications et des données jugées plus sensibles. C’est également en termes de fonctionnalités comme l’accès à des espaces de stockage à la volée ou encore au niveau des procédures de mises à jours des solutions métiers de l’entreprise, que la multiplicité du cloud pourra apporter plus d’agilité à une DSI dans ses choix techniques.
La possibilité de répartir l’hébergement des applications en fonction des utilisateurs qui les consomment, entre cloud privé et cloud public, va permettre là aussi de délester une DSI du maintien en conditions d’une partie de ses infrastructures sur site. Des tâches comme la gestion des licences ou les mises à jour serveurs pourront être déportés sous la responsabilité d’un fournisseur de cloud public par exemple.

 

Vers une logique d’optimisation avec le cloud hybride

Consommer les services là où ils sont le plus optimisés

L’efficacité d’une plateforme cloud hybride dépend de la capacité des cloud publics et des cloud privés à proposer un minimum d’interopérabilité. Tant au regard de contraintes techniques, sécuritaires, géographiques ou financières, qu’au regard des utilisateurs, de leur cœur de métier et des solutions IT qu’ils sont amenés à utiliser. Des facteurs de réussite d’une solution hybride étant la simplicité de mise en oeuvre et la fiabilité des connecteurs entre cloud public et cloud privé, ou encore la sécurisation des réseaux utilisés pour faire fonctionner l’infrastructure hybride.

Le rôle d’une plateforme de cloud hybride est aussi de pouvoir accompagner l’arbitrage et les choix de déploiement de machines virtuelles ou d’applications, entre un cloud public et un cloud privé. Pris en compte, la criticité des données, des ressources nécessaires et du temps de consommation, de la prévision d’éventuels pics de connexion à un service en ligne, mais aussi la nature des applications et de leurs utilisateurs.

En planifiant la répartition des applications de leur SI entre plusieurs cloud et en répondant à la problématique de consommation des services cloud là où ils sont le plus optimisés, les DSI des entreprises répondent à des objectifs de réduction des coûts, de rentabilité et de performance.

 

Cloud Hybride et Multicloud

 

Migration du SI vers le Cloud Hybride

A l’image des contraintes techniques, les habitudes et méthodes de travail au sein des équipes IT vont être amenées à évoluer. Pour mieux accompagner les organisations vers ce changement technique et humain, les fournisseurs de cloud mettent en place des services pour accompagner le déploiement de plateforme cloud hybride.

Pour identifier la faisabilité pour une organisation à migrer son système d’information vers une plateforme hybride, il est nécessaire de prendre en compte l’architecture IT existante, l’organisation des processus informatiques internes et les objectifs de développement liés au projet de migration. Une transition étant également synonyme d’innovation, un projet de migration cloud peut également s’accompagner de développements d’applications métiers sur-mesure.

En clair, les préalables d’un accompagnement personnalisé passent par des prestations d’audits de l’existant (hébergement, applications métiers, nombre d’utilisateurs, etc.), la formulation d’une réponse technique suite à l’évaluation des besoins, une assistance à la conduite du changement qui peut être graduelle selon la maturité de l’organisation et le déclenchement d’un ensemble de services support pour pérenniser la migration.

Selon le cahier des charges et des fonctionnalités requises, c’est le degré d’hybridation, à savoir l’équilibre dans la répartition des ressources entre environnement privé et public, que l’entreprise devra être capable de définir avec son prestataire.

 

Le Multicloud comme alternative au Cloud Hybride ?

Après le concept d’hybridation du cloud est apparu le multicloud, porté par une nouvelle vision de l’accessibilité et de l’exécution de services IT en mode hébergés.

Une architecture cloud hybride va exploiter simultanément pour les besoins d’une application, les ressources disponibles à la fois dans un cloud public et dans un cloud privé. Un service web et un système d’équilibrage des charges de travail pourront être exploités dans un cloud public par exemple, tandis qu’une base de données et un espace de stockage pourront être hébergés dans un cloud privé. Et dans ce type d’architecture, la notion de partage des données entre cloud public et cloud privé peut s’avérer complexe à gérer.

Le multicloud propose un modèle alternatif quant à l’utilisation de services cloud. Le système fonctionne sur l’utilisation de plusieurs cloud publics adossés (ou non) à un cloud privé, sans qu’il y ait nécessité de partager les données entre les différents cloud. Le multicloud s’organise ainsi en silo et tend à effacer les problématiques liées à l’interopérabilité des cloud publics notamment. Ce sont les propriétés et les fonctionnalités de chaque cloud, pris indépendamment les uns des autres, qui vont être retenues pour ce qu’elles apportent au fonctionnement de l’application en production. On s’inscrit ici, un peu à l’image d’une approche DevOps, dans une volonté de mieux structurer la consommation des ressources pour optimiser en bout de processus, des cycles de développement ou de production d’une entreprise.

 

Mettre en place un multi-cloud grâce au CaaS

 

Les entreprises peuvent ainsi répondre à plusieurs exigences propres à leur activité en allant chercher les ressources là où elles sont le plus pertinentes vis-à-vis de leurs besoins. Chaque cloud public offrira des avantages différents en termes de développement applicatif, de sécurité ou d’agilité, mais pourra aussi présenter des spécificités pour répondre à des besoins métiers propres aux ressources humaines, à l’activité commerciale ou encore au marketing.

Un autre aspect pouvant être intéressant avec une approche multicloud est de proposer un centre de services unique doté d’un portail de pilotage centralisé, permettant une gestion simultanée de plusieurs environnements cloud. Qu’il s’agisse de conformité, de contrôles financiers, d’outils de gestion et d’automatisation, le multicloud pourrait offrir plus de visibilité et de cohérence en englobant de nombreux aspects d’un écosystème informatique.
La promesse du multicloud est également d’éviter la dépendance vis-à-vis d’un seul fournisseur cloud. A noter que selon Gartner, 70% des entreprises mettront en œuvre une stratégie multicloud d’ici la fin de l’année.

 

 

Cet article vous a plu ?

Inscrivez-vous à notre newsletter pour être alerté de nos prochaines news !



Partager l'actualité sur

Page Linkedin Cyrès

Facebook

Twitter

05/22/2019 @ 13:17
Le point sur les conteneurs runtimes (en charge de lancer et d’administrer des conteneurs), la création d’un standard sur le démarrage d'un conteneur et les alternatives disponibles sur le marché.
#OCI #runc #rkt #containerd
https://t.co/LXUSdO8M1N
05/17/2019 @ 12:40
[ARTICLE 💬]
Comment optimiser les coûts de stockage Big Data avec le Sliding Window ?
👉 https://t.co/WTehl8L6UJ
#slidingwindow #bigdata #kudu #hdfs #S3