Mise à jour Google Penguin, quels impacts sur le référencement ?

11 mai 2012

Chaque année l’algorithme de Google subi des centaines de modifications visant à améliorer la pertinence des résultats. Retour sur la dernière mise à jour Google Penguin et les impacts en termes de SEO (référencement) sur les sites internet.

Parmi ces mises à jour, certaines ne passent pas inaperçues et impactent fortement le monde du web.

En 2011, la  mise à jour Google Panda avait fait parler d’elle, désormais le devant de la scène est occupé par un autre animal nommé Penguin. Si par son nom cette dernière mise à jour semble elle aussi inoffensive, c’est en réalité loin d’être le cas pour certains sites. Petit retour sur les changements induits par cette nouveauté.

Quel objectif pour Google Penguin ?

C’est dans la nuit du 24 au 25 Avril 2012, que Google a mis en ligne les derniers ajustements de son algorithme.

Si précédemment le Panda s’attardait à pénaliser les contenus de mauvaise qualité, le Pingouin (Manchot pour être exact) lui, cible plutôt les techniques abusives en matière de référencement.

En d’autres termes, Google pénalise les sites internet étant sur-optimisé pour le référencement, en vue d’être placé en tête des résultats de recherche.

Que pénalise Google Penguin ?

Plus précisément voici les points sur lesquels Google est intervenu, qui peuvent avoir pour conséquence une baisse du classement de votre site sur certains mots clés :

– Le bourrage de mots clé (Keyword stuffing) : sont pénalisés les sites dont certaines pages contiennent des mots clés trop souvent répétés dans le contenu et dans les titres.

– Les liens de mauvaise qualité : les sites internet dont les liens internes sont mis en place systématiquement sur la même ancre (texte du lien) peuvent être impactés. Mais aussi les sites disposant de trop de Backlink (lien retour) jugés mauvais, cela concerne les liens payants, les liens créés artificiellement ou encore les liens depuis des sites hors thématique.

– Le contenu copié et caché : sur ce point Google renforce un peu plus ces précédentes mises à jour et pénalise les textes créés à partir de logiciels de  scraping (pratique visant à extraire les textes de multiples sites de manière automatique). L’insertion de textes cachés aux internautes mais lus par les robots d’indexation est également une pratique sanctionnée.

– Trop de publicités : les sites web comportant des pages avec trop de publicité situées au-dessus de la ligne de flottaison (partie visible à l’écran par l’internaute sans avoir à se servir de l’ascenseur) risquent aussi d’être déclassés.

En résumé, Google s’attaque comme toujours aux mauvais référenceurs, utilisant des techniques dites « Black Hat SEO » et souhaite favoriser les sites internet  « White SEO ». Les mises à jour opérées n’ont eu un impact sur seulement 3% des sites internet par pays selon Google. Si en France les conséquences ne semblent pas être trop dévastatrices, ce n’est à priori pas le cas outre-Manche.

Dans le prochain article nous reviendront sur les moyens pour détecter si votre site internet a pu subir les attaques du Pingouin (Manchot pour la traduction exacte) et quelles peuvent être les actions  à mettre en place pour rectifier le tir.

Page Linkedin Cyrès

Facebook

Twitter

Calendrier

mai 2017
L M M J V S D
« Fév    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031